Nous accompagnons votre transition  photovoltaïque

Nous concevons des centrales à énergie solaire pour les professionnels. De l’étude à la pose, nous vous accompagnons pas à pas dans votre transition énergétique.

NOTRE VISION

Dans un monde où la biodiversité et l’approvisionnement énergétique sont menacés : nous avons la responsabilité d’agir.

NOTRE MISSION

Agir pour la Terre et les Hommes en facilitant l’accès à des installations durables, productrices d’énergie renouvelable.

NOS VALEURS

Nous avons à coeur de réaliser des installations durables, performantes et intégrées dans l’environnement avoisinant. Professionnalisme, transparence et réactivité sont les piliers de notre engagement envers nos clients.

La pérennité de vos installations est notre priorité

S’ inscrivant dans notre engagement pour un monde durable, la pérennité de vos installations est notre priorité.

Nous constatons depuis des années que la plupart des installateurs dans le photovoltaïque ne sont pas qualifiés pour s’ adapter aux spécificités des toitures qui supporteront les installations solaires. Les différents types de revêtements et de matériaux ainsi que la capacité du batiment à soutenir le poids des centrales photovoltaïque sont pourtant déterminants dans la durabilité de l’installation.

Nous nous appuyons sur l’expertise de l’entreprise Thierry BEGHIN, actionnaire de PHOTEOS. Avec 28 ans d’expérience, la société Thierry BEGHIN a développé un savoir-faire et des compétences reconnus à travers toute la région Hauts-de-France. Spécialiste de la couverture, de l’isolation, de l’étanchéité et du bardage, Thierry BEGHIN s’est entouré d’experts formés et qualifiés. Cette équipe de professionnels intervient sur des chantiers de construction ou de rénovation et offre un résultat durable et irréprochable.

Notre qualification Qualifelec avec mention RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » vous assure d’investir dans une installation photovoltaïque répondant aux normes les plus exigeantes en termes de sécurité électrique et de qualité de conception et d’exécution des travaux. Vous pouvez également être éligibles à certaines aides financières conditionnées par le label RGE.

CONSTAT N°1 : L’URGENCE CLIMATIQUE ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE

Le lundi 9 août 2021, le GIEC a publié la première partie de son sixième rapport (nouvelle fenêtre), huit ans après le précédent rapport similaire. Il a été rédigé par 234 scientifiques de 66 pays, sur la base de plus de 14 000 études scientifiques.

Selon le rapport, la température de la planète devrait augmenter de 1,5°C dès 2030, soit dix ans plus tôt que la précédente prévision du GIEC. Le GIEC étudie cinq scénarios et le plus pessimiste prévoit un réchauffement compris entre 3,3 et 5,7°C.

Cette hypothèse n’est pas à négliger car de nombreux États n’ont pas revu leurs engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’objectif de l’accord de Paris de 2015 était de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Or la tendance actuelle est plutôt celle d’un réchauffement de 4°C ou 5°C. Par ailleurs, les experts ont démontré que la canicule approchant les 50°C qu’a subie le Canada en juin 2021 n’aurait pas été possible sans le changement climatique. Celui-ci multiplie par 150 le risque de survenue d’une canicule.

Dans son rapport, le Giec démontre que l’activité humaine est responsable « sans équivoque » du réchauffement climatique, qui provoque « des changements rapides dans l’atmosphère, les océans, la cryosphère et la biosphère ».

La concentration de gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère depuis 2011 est en moyenne de 410 parties par million (ppm), un niveau jamais atteint depuis deux millions d’années. Le CO2 est le principal agent des gaz à effet de serre, qui sont à l’origine du réchauffement climatique.

Les émissions de CO2 sont, elles, largement dues aux énergies fossiles.

NOUS AVONS LA RESPONSABILITÉ D’AGIR POUR LA TERRE ET LES HOMMES.

Pour la sauvegarde de biodiversité.

Pour la sauvegarde du confort de la vie humaine sur terre.

Pour les générations d’aujourd’hui et celles à venir.

Pour l’histoire de l’humanité.

CONSTAT N°2 : L’AUTONOMIE ENERGÉTIQUE DANS UN CONTEXTE GÉOPOLITIQUE INSTABLE

Être autonome énergétiquement, c’est éviter tout problème d’approvisionnement (notamment en cas de conflit). Ensuite, l’indépendance énergétique est cruciale pour l’économie : elle permet de maîtriser et de stabiliser le coût de l’énergie. Un point qui n’est pas toujours évident, notamment quand certains pays influencent les prix.

On se rappelle du choc pétrolier de 1973 dont les conséquences sur le prix et l’approvisionnement se sont sentis dans le monde entier. Encore aujourd’hui, les guerres ont des conséquences sur le plan énergétique. Ce fût le cas de la guerre en Irak ou, actuellement, du conflit russo-ukrainien.

Le cas de l’UE et de la Russie est l’exemple parfait. Aujourd’hui 41% des importations de gaz en UE proviennent de Russie. Rémi Bourgeot, économiste spécialiste de la politique européenne confirme d’ailleurs que « l’énergie est au coeur de la relation Europe-Russie ». Le conflit russo-ukrainien qui a éclaté est donc central pour la question énergétique. Elle le prouve de deux manières :

  • la géopolitique a une influence directe sur les conditions d’approvisionnement d’un pays voire sur les conditions de sa subsistance même ;

  • les questions de sécurité d’approvisionnement ont une influence jusqu’aux consommateurs finaux eux-mêmes.

Les conflits géopolitiques autour de l’énergie sont bien réels. Les relations entre les pays sont directement influencées par leurs intérêts énergétiques. L’indépendance énergétique d’un pays est donc cruciale.

La France se distingue de ses voisins par sa forte production d’électricité issue du nucléaire. Avec 56 réacteurs, le parc français a produit pour 360,7 TWh en 2021 (+7,4% par rapport à 2020). Une part de 69% de notre production totale d’électricité.

Notons que depuis 2001, plus aucune mine d’uranium n’est présente sur le sol français. La France est obligée d’acheter ou de produire de l’uranium à l’étranger.

Selon la WNA, notre uranium provient majoritairement du Niger et du Canada où l’entreprise française Orano possède plusieurs mines. Le reste provient du Kazakhstan et de l’Australie, deux des plus gros producteurs mondiaux d’uranium. Si les relations entre la France et ces pays venaient à se détériorer, notre approvisionnement en uranium pourrait être compromis.

Pour atteindre notre indépendance énergétique, il faut augmenter la part de renouvelable dans le mix énergétique français. Les Énergies Renouvelables permettraient de s’affranchir des enjeux géopolitiques et des prix que les marchés internationaux imposent. Elles diversifieraient les moyens de production et les sources d’approvisionnement, tout en sécurisant l’approvisionnement en énergie grâce à des sources abondantes et disponibles localement.

Source : Quiestvert.fr / « Les enjeux de la transition énergétique du mix électrique. Inndépendance energétique et géopolitique ».

NOUS AVONS LA RESPONSABILITÉ D’AGIR POUR LA TERRE ET LES HOMMES.

Pour l’autonomie de nos entreprises et de notre pays.

Pour re-localiser notre production d’énergie.

Pour atteindre notre indépendance énergétique.

Pour maîtriser les coûts de nos besoins en électricité.

Devenez producteur d’énergie verte

Demander une étude personnalisée de votre projet